Une cérémonie de fermeture relâchée

La cérémonie de fermeture a été autant riche en événements, qu’entrecoupée de certaines longueurs et de certains effets tombant à plat. Cependant, il faut saluer le travail extraordinaire de l’équipe technique, qui s’est dépassée et dépensée tout au long de la semaine. Plusieurs spectacles et sketches ont eu lieu au cours de la soirée.

Au beau milieu, nous avons assisté à la remise conjointe des prix de l’ASC et de la SCCS. Certain-e-s Québécois-es ont remporté des prix, et pas les moindres… Jules Desrosiers a gagné le prix Arthur-Helzitt, Alice Dulude a gagné le prix décerné à la catégorie « jeunesse s’étant la plus signalée », et Serge Brière, même mort, a reçu un hommage à titre posthume, pour sa longue contribution au théâtre et à la culture Sourde, autant canadienne que québécoise. Une main d’applaudissements à ces prix bien mérités !

Tout au long des événements de la semaine qui se sont passés en soirée, nous avons pu voir une animation 3D fort remarquée pour annoncer le début de chaque soirée. C’est Stéphane Gignac, un Sourd Québécois qui l’a réalisée. Enfin, nous avons pu voir toutes les personnes ou presque de l’ASC, de la SCCS, et les membres du comité organisateur sur la scène, sous les applaudissements nourris de la foule. En sortant, nous avons été surpris de voir plusieurs « fontaines » de fondue au chocolat. Ce fut un pur délice qui termina cette rencontre sociale.