Maison des femmes Sourdes de Montréal

Suzanne Laforest fait partie d’une famille Sourde. À l’aube de la vingtaine, elle a déjà cumulé plusieurs expériences d’implication communautaire, et fait preuve autant de maturité que de finesse d’esprit et de cœur. Voilà pourquoi, entre autres, il faut surveiller les femmes Sourdes de la prochaine génération. Si cela continue comme ça, qui sait si l’homme deviendra le sexe faible… Ayons confiance, tout de même, l’égalité sexuelle s’en vient… ah, je ne l’avais pas vue, ah bien coudonc…

Suzanne travaille depuis quelques années déjà à la Maison des femmes Sourdes de Montréal (MFSM). En compagnie de Marie-Hélène Couture, une autre jeune femme Sourde tout autant aimable, elle a signé une conférence portant sur les activités de la MFSM. Ce fut une belle conférence, agréable à écouter. Les deux femmes nous ont expliqué l’histoire et la mission de la MFSM, et son fonctionnement quotidien. À la fin, nous avons eu droit à une explication sur ce que signifient les différents stades de violence à l’égard des femmes, l’escalade des divers moyens utilisés. Il est à noter que la MFSM s’adresse bien sûr aux femmes victimes de violence conjugale, mais qu’avec le temps, sa mission s’est diversifiée. Également, la MFSM travaille de pair avec le réseau des maisons d’hébergement, et offre surtout un service d’accompagnement des femmes Sourdes, avec l’équipe des intervenantes Sourdes à la MFSM.