L’historien de la culture Sourde québécoise

Jules Desrosiers expliquait la réalité actuelle de la communauté Sourde, le regroupement urbain, le vieillissement des membres de la communauté Sourde, et la réalité de l’intégration galopante. Il a mis de l’avant certaines idées, notamment la mise en ligne d’un site Internet destiné à inciter des rencontres ou des activités entre les membres de la communauté, dresser des informations sur la communauté Sourde en général. Jules a expliqué la primordialité des médias dans l’avenir de la communauté Sourde. Enfin, il parlait aussi de collaboration possible avec le cégep du Vieux-Montréal par exemple, pour tenir des rencontres, des ateliers de groupe. Il citait le modèle de Gallaudet.